Les jours sucrés, de Loïc Clément et Anne Montel

Les jours sucrés (BD)

Les jours sucrés, Loïc Clément (scénariste) et Anne Montel (dessinatrice), éditions Dargaud, 2016

 

Synopsis [ Spoiler alerte ]

Un one-shot très mignon, léger et gourmand. Eglantine a une vie bien chargée à Paris en tant que graphiste, assez malmenée par son boss qui ne lui donne pas de répit. A la mort de son père qu’elle n’avait pas revu depuis son enfance, elle hérite de sa boulangerie à Klervi. Elle souhaite se rendre jusqu’au village breton pour signer des documents en vue de la vente et repartir. Son retour aux racines ne sera pas aussi bref qu’elle l’espérait. Au début, Eglantine est aussi froide que la grande ville, toujours pressée, très égoïste… Mais au fur à mesure, au contact de sa tante et de son ancien camarade de primaire Gaël, elle s’adoucit et, grâce à la découverte du journal de son père, décide de reprendre en main l’œuvre de toute son existence : la pâtisserie. Elle ne sera pas au bout de ses peines et devra faire face à quelques péripéties ainsi qu’à des secrets de famille bien lourds. Elle redécouvre à travers ses écrits son père mais déconstruit aussi le portrait qu’elle dressait jusqu’à lors de sa mère.

J’ai aimé chaque personnage, en particulier l’héroïne et sa tante Marronde. Les interventions de cette dernière sont assez comiques par moment (au début je lui collais une image de mamie gâteuse eh ben je peux vous dire qu’elle m’a bien étonné et bien fais rire). Eglantine est une jeune femme lambda avec un rythme de vie et de travail assez stressant. Alors bien sûr, quand elle arrive à la campagne, c’est la confrontation et c’est plus tout de suite les mêmes repaires… Ayant vécu dans une petite ville dans la campagne quand j’étais plus jeune et maintenant en région parisienne, je me suis parfois un peu retrouvée dans la BD (dont les galères de trains). On a parfois envie d’enguirlander la jeune femme quand elle se cogne à la vie, s’époumone et doute… mais elle a un bon fond, sait reconnaître qu’elle a tort et ose beaucoup au final.

Cette BD parle des quêtes de soi, du bonheur, de vivre le moment présent… J’aime beaucoup ces thématiques, c’est sûrement pourquoi ma lecture m’a aussi plu. Les jours sucrés met du baume au cœur et donne envie de siroter un chocolat chaud sous une couette bien moelleuse.

Je recommande cette BD et lui donne la note de 4/5.

 

Billets pour aller voir The Pirouettes en concert achetés ✓

Eh ouais, et ça, ça éblouie ma semaine ! 😀 Oh comme j’ai hâte, vivement le mois de janvier !

Pour ceux qui ne connaissent pas le duo électro, c’est par ici > The Pirouettes – 2016 (en ce temps-là) ♫


Petite aparté finie, voyons voir ce qu’il en est de mon suivi lecture;

J’ai terminé Nous n’irons plus au bois de Mary Higgins Clark. Déçue par la fin prévisible mais cela reste une agréable lecture traitant des personnalités multiples. Comme je l’avais annoncé, je ne suis pas allée au bout de ma lecture de l’essai Introduction à l’analyse de l’image de Martine Joly… Entre temps j’ai dévoré les trois premiers tomes du josei Let’s get married d’Izumi Miyazono et je les ai adoré. ❤ Et je suis en train de lire le thriller Le chien qui riait de Maud Tabachnik en même temps que La parole manipulée de Philippe Breton en vue d’une fiche de lecture notée pour un cours (oh joie).

Avez-vous lu ces titres? Si oui, qu’en avez-vous pensé? Et sinon, vous tentent-ils?

Izneo pour les fanas de BD

En lien avec le post précédent ou plutôt dirais-je ci-dessous, je vais vous parler de BD et de la lecture numérique. J’ai lu énormément de BD ce week-end et je n’ai ni dévalisé mon libraire ou grande enseigne de ma ville, ni ne les ai téléchargés illégalement. A vrai dire je les ai lu en ligne sur www.izneo.com

Izneo est un catalogue numérique (anglais et français) qui met à disposition en ligne BD, comics, mangas et jeunesse. Il y en a pour tous les goûts, et ça c’est vraiment top. C’est là où je me trouvais pendant 2 jours et demi quand je ne devais pas écrire une lettre de motivation en anglais (Rumpf). Je me suis abonnée vendredi pour 9,90€ par mois (sans engagement) et ai accès à une partie du catalogue de la BD. Il y a de la nouveauté comme Entre ici et ailleurs de Vanyda  ❤ et évidemment un large choix pour les classiques (Cédric, Spirou, Garfield…) qui s’étale sur plus de deux cent pages.

C’est avant tout une plateforme de location de livres qui donne un droit de lecture permanent ou non selon ce que vous avez choisi (et la somme que vous y avez laissé). On ne peut pas télécharger car, pensé pour éviter le piratage des livres (même s’il existe toujours des astuces pour contourner malheureusement).

Les petits plus :

  • Une fois les livres « achetés » ou « loués », ces derniers sont centralisés sur le site. On peut donc les retrouver facilement et les relire de nouveau
  • Le « mode lecture » est agréable même sur un notebook et l’application Izneo est disponible sur IOS et Android
  • Prix alléchants des contenus (en plus des offres)
  • Un catalogue très approvisionné (chaque semaine)
  • Possibilité de faire plaisir à son entourage avec des cartes cadeau ou directement en offrant un des contenus

Les petits moins :

  • En ce qui concerne les abonnements, il faut farfouiller les deux cent pages pour trouver son bonheur (c’est assez fastidieux). Il n’y a pas de sous-rubrique et on ne nous propose pas de livres similaires en fonction de nos lectures (ce que fait Netflix)
  • L’abonnement illimité par mois concerne seulement la BD, exit mangas et comics (snif)
  • Très peu d’avis postés sur les fiches des livres

Connaissez-vous Izneo ou d’autres plateformes?

Une petite mise à jour s’impose…

Bonjour la blogosphère!

De nouveau de retour parmi vous, j’espère que cette fois-ci je resterai plus longtemps 😉

Ce blog sera à mon image, un mordu de livres en tout genre (mais surtout de BD  et de mangas  ❤ ) mais aussi de cinéma et séries tv, de petites notes personnelles, des découvertes… Mais ce n’est que le début, on verra bien! Juste, je ne le cloisonne pas à une seule thématique.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire que moi à écrire!

Ce week-end j’ai lu énormément de BD; quasiment toute la série Tamara (une relecture à l’occasion de la sortie prochaine du film à son effigie), ainsi que Le Royaume (dont j’ai particulièrement aimé l’humour et les histoires de chaque tome sans prises de tête),  Les jours sucrés (une petite pépite), le 3è tome de La vie compliquée de Léa Olivier, Les crocodiles, Le muret
En parallèle, je suis en train de lire Nous n’irons plus au bois de Mary Higgins Clark et Introduction à l’analyse de l’image (essai que je lis en complément d’un cours à l’université). Je n’avais jamais lu Mary Higgins Clark, j’en suis à plus de la moitié de ce roman policier et j’aime beaucoup cette lecture! Pour ce qui est de l’essai, pas sûr que j’en arrive au bout même s’il ne fait qu’une centaine de pages…

C’est lundi dimanche, que lisez-vous?